Olivier-de-Serres • un homme de la Renaissance

In Communication graphique, Scénographie Evénementiel
Scroll this

2019 • Exposition 100m2, 6 mois

Olivier de Serres, un homme de la Renaissance : 1539 – 1619

Commémoration des 400 ans de la disparition du père de l’agronomie française

Présenté comme le père de l’agronomie française par la publication en 1600 de son livre Théâtre de l’Agriculture et Mesnage des champs, il contribua aussi à la diffusion de la culture des mûriers et à l’élevage des vers à soie. Si son œuvre a joui d’une postérité glorieuse avec plus de vingt éditions jusqu’à nos jours, sa longue vie reste mal connue.Né sous le règne de François Ier en 1539, il connut sept rois de France jusqu’à sa mort sous Louis XIII, en 1619. Cette période vit la France dévastée par les guerres de religion cependant que la Renaissance favorisait la diffusion des arts et des sciences à travers l’Europe.

Olivier de Serres représente parfaitement son temps :

• fils d’un bourgeois marchand de draps, il devient gentilhomme et seigneur du Pradel,
• protestant modéré, il exerce la fonction de diacre dans l’église réformée et participe aux guerres de religion dans le Vivarais,
• humaniste, il étudie les auteurs de l’Antiquité et s’appuie sur l’expérimentation pour implanter de nouvelles méthodes d’agriculture.

L’exposition-dossier de 100m2 présente une sélection d’environ soixante objets qui illustrent la vie domestique, l’évolution des modes, la production textile, l’essor de l’imprimerie, l’agriculture et la botanique, les guerres de religion et la succession des monarques entre 1539 et 1619.

Commissariat : Esclarmonde Monteil, directrice générale et scientifique des musées des Tissus et des Arts décoratifs.

En partenariat avec Silk me Back et le Conservatoire de mûriers de Sainte Foy-lès-Lyon, douze jeunes pousses de mûriers, issues de la précieuse collection du Conservatoire,ont pris place dans la cour du musée. Plantées au moment même où le Musée s’apprête à vivre sa métamorphose, ces boutures vont croitre et s’épanouir dans les années à venir. Le Conservatoire de mûriers de Sainte Foy-lès-Lyon, collection unique en Europe créée par l’Unité de recherche en sériciculture et véritable patrimoine vivant, conserve ainsi une soixantaine de variétés.

Création scénographique et graphique : 2019 © atelier-tilde.fr • Mathilde Marguerite Bardel, assistée de Mickaël Cunha & Guillaume Cousin.

http://www.mtmad.fr/fr/Pages/TopNavigation/EXPOSITION_ET_ACTUALITES/MT-EXPOSITIONS_TEMPORAIRES/expos/exposition-13.aspx